Accès direct au contenu

 

Recherche avancée

Laboratoire IREA


Recherche

Soirées de l'IREA : Conférence - Compétitivité et/ou protectionisme

Retour sur

Quels choix stratégiques pour la France ? par Jean-Louis MUCCHIELLI, Professeur des universités

IMG_1196.JPG

carré bleu actualitéPlus de 90 personnes ont assisté à cette conférence

carré violet actualitéLa France apparaît comme un des rares pays occidentaux à avoir des difficultés à faire repartir son économie après la crise de 2008. En 2015, son taux de chômage ressort à 10,8% alors que celui de l’Allemagne est à 4,5%. Pour la Grande Bretagne, ce taux est de 5,6% Les taux de croissance et ceux d’endettement sont également préoccupants.

carré violet actualitéEn 2012, un grand chantier avait été ouvert par le rapport Galois (Pacte pour la compétitivité de l’industrie française) ; Ce rapport devenait un marqueur des blocages concernant la compétitivité française. Nous avions nous même, dés 2011, lancé le débat avec notre publication à la Fondapol «  la compétitivité par la qualité » en octobre 2011, et discuté dans nos articles notamment la Tribune (10 /11/2011) et le Monde (15/11/2012). Le débat suscité par la compétitivité française semble aujourd’hui s’être enlisé dans des tentatives de réformes ou d’aides ponctuelles.

carré violet actualitéPar ailleurs, la succession des élections aidant et la montée quasi continue du chômage ont fait resurgir le thème du protectionnisme à travers le « produisons  français pour les français ». Nous nous sommes exprimé sur ce point également (voir par exemple Le Figaro 27 mars 2015). Il est ainsi curieux de voir comment Compétitivité et néoprotectionnisme se répondent et malheureusement se contredisent !

carré violet actualitéA l‘occasion de cette conférence, nous reviendrons sur ces deux pans majeurs de notre politique économique et tacherons d’expliquer pourquoi il y a urgence à abandonner les vieux démons et à revenir à des réflexions plus approfondies et réalistes en termes de compétitivité de la France.

mise à jour le 23 mars 2016


haut de la page

Université de Bretagne-Sud tous droits réservés 2005