Accès direct au contenu

 

Recherche avancée

Laboratoire IREA


Soirée de l'IREA - Le droit de la fin de vie :

quels enjeux ? quelles perspectives ?

L'IREA a organisé en lien avec le Cercle Ethique du CHBA, une soirée conférence débat consacré au droit de la fin de vie, le 10 juin 2014 de 18h à 20h.

photo 2.JPG

carré jaune actualitéOrganisée par : Stéphanie RENARD, Docteur en droit, Enseignant-chercheur de l’IREA EA 4251
carré jaune actualitéOuverte à tous, cette soirée a eu pour premier objectif de dresser un état des lieux du droit actuellement en vigueur.
carré jaune actualitéPluridisciplinaire, elle a été aussi l’occasion de confronter les points de vue de soignants et de juristes et de débattre de ces problématiques à la frontière du droit et de l’éthique.


 

 Devant une centaine de participants, le débat s'est articulé autour des questions suivantes :















 Des spécialistes de différentes disciplines (juridique, médicale) sont intervenus :

carré bleu actualitéStéphanie RENARD, Docteur en droit, Enseignant-chercheur de l’IREA EA 4251
carré bleu actualitéEddy LEBAS, Médecin réanimateur, coordonnateur des prélèvements d’organe
carré bleu actualitéLaurence GUYON, Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, Faculté DSEG de Vannes, IREA EA 4251.
carré bleu actualitéLaurence MOLINERO, Maître de conférences en droit public, Faculté DSEG de Vannes, IREA EA 4251.
 







Quelle maîtrise avons-nous sur notre fin de vie ?
Alors que l’« affaire » Lambert a dramatiquement mis en lumière les difficultés de certaines décisions de fin de vie, le Président de la République a annoncé la réforme prochaine de la loi « Leonetti » du 22 avril 2005 qui proscrit l’obstination déraisonnable et encadre l’arrêt des traitements. Se faisant l’écho de plusieurs propositions parlementaires, le chef de l’État a indiqué que cette réforme devrait notamment permettre à une personne atteinte d’une maladie incurable de demander une « assistance médicalisée pour terminer sa vie en dignité ».
De ce point de vue, l’orientation choisie se démarque nettement des préconisations du Conseil de l’Europe et des orientations retenues par le législateur de 2005. Elle n’est d’ailleurs pas sans soulever un certain nombre d’interrogations alors que le dispositif de la loi Leonetti est encore bien mal connu du grand public, mais aussi des soignants et de nombreux juristes.

Que dit la loi Leonetti ?
En France, la fin de vie est régie par la loi Leonetti du 22 avril 2005. Voté à l’unanimité des députés, ce texte a renforcé le droit au refus de soins et de l’accompagnement des patients. Il a néanmoins maintenu l’interdiction de l’euthanasie et du suicide médicalement assisté.

mise à jour le 17 février 2015


haut de la page

Université de Bretagne-Sud tous droits réservés 2005